Île de la Toscane

L'Île d’Elbe, île de la Toscane

Une légende narre que l’archipel des îles toscanes a surgi d’un collier de Vénus tombé dans la mer. Un don des dieux. Une image qui reste dans le cœur de ceux qui visitent cette île.

À seulement 10 kilomètres du continent, avec une superficie de 224 km2, l’Elbe est la plus grande des îles de l’Archipel toscan et la troisième par ordre de grandeur des îles italiennes. Depuis quelques années, elle fait partie du Parc national de l’Archipel toscan, comme Pianosa, Capraia, Montecristo, Giglio et Giannutri.

Le climat particulièrement doux, la diversité des côtes (qui se développent sur 147 km), la mer incontaminée et la majestueuse beauté du groupe du Mont Capanne (1019 m), conjointement à une excellente cuisine et à des vins précieux, en font un centre touristique de renommée internationale.

La moyenne annuelle de la température est de 15,7°: en janvier, elle est de 9,3°, en juillet de 24,3°. Les moyennes saisonnières sont : en hiver 9,7°; au printemps 13,9°; en été 22,7° ; en automne 16,6°. La moyenne mensuelle de la température de la mer, du printemps à l’automne, est la suivante: avril 19° ; mai 20,2°; juin 24,1°; juillet 26,8°; août 27,3°; septembre 25,5°; octobre 23,1° (on peut se baigner!).

Le centre principal, Portoferraio, montre encore les puissantes fortifications de l’époque des Médicis et la résidence de Napoléon au cours de son bref règne sur l’île en 1814. Également dans les autres centres antiques de Marciana, Marciana Marina, Campo dell’Elba, Capoliveri, Rio Marina et Rio nell’Elba, Porto Azzurro (aujourd’hui communes autonomes), d’anciennes tours et fortifications, des églises, des sanctuaires et de vieux quartiers de pêcheurs vivent en un équilibre harmonieux à côté de nouveaux bâtiments touristiques, entre chênes, maquis méditerranéen et vignobles. Le réseau routier asphalté couvre 160 km environ et les routes panoramiques 80 km environ, sans compter les infinis parcours des anciens sentiers et chemins muletiers de l’arrière-pays.

Île « à dimension humaine », l’Elbe a su tirer parti du confort et des moyens de la modernité sans compromettre la nature et le paysage. De très anciens bourgs marins ou perchés sur les hauteurs, des vestiges d’une civilisation millénaire se préservent intacts dans le cadre d’une mer cristalline qui caresse les plages de sable doré et de galets blancs, des golfes verts et secrets, des falaises abruptes, des bois ombragés où l’on trouve des champignons et des châtaignes. On peut aller à la rencontre des animaux sauvages, découvrir des campagnes douces et des landes isolées, où règnent des agaves et des figues d’Inde. Les beautés que la nature a généreusement offert à cette île sont véritablement très nombreuses.

Un peu d’historie

Située à un point stratégique des anciennes routes de la Méditerranée, l’Elbe possède une histoire très ancienne et, selon le mythe, sur ses plages abordèrent les Argonautes. « Ilva » pour les anciens ligures, « Aethalia » pour les grecs, le fer fit la fortune de la civilisation étrusque. La douceur du climat en fit une destination thermale prisée par les romains. Au Moyen-Âge, elle fut envahie par les lombards, elle subit les incursions des sarrasins et la domination de Pise, république marine. Elle vécut sous les seigneuries des Appiani et des Médicis et, à l’époque moderne, elle suscita l’intérêt de différentes puissances européennes qui y laissèrent des traces de leur domination. Les Médicis imprégnèrent des signes indélébiles à Portoferraio (en l’honneur de Cosme, la ville prit le nom de « Cosmopoli »). Ensuite, ce fut au tour des espagnols qui érigèrent la forteresse de San Giacomo et le Fort Focardo à Porto Azzurro. Jusqu’à Napoléon qui, à Portoferraio, établit son quartier général, renouvelant la vie et la culture de l’île en important la saveur de la culture française dans ses résidences, les architectures militaires et le théâtre.

HOTEL ILIO • Capo S. Andrea • Island of Elba • Tuscany • Italy • Tel. +39 0565.90.80.18 • email: booking@hotelilio.com

Go top
CHIUDI
CHIUDI